PIERRE MIKAILOFF – Dictionnaire Raisonné Du Punk

Visuel DICO PUNK.jpg

“Dictionnaire” parce que “Histoire” ou “Théorie Générale” auraient été missions impossibles, sujets à controverse et bastons à coups de Doc Martens et de chaînes de vélos entre les tenants d’une vision puritaine établie une fois pour toutes (“No Future” et basta, encore qu’on puisse se tromper sur l’origine véritable du slogan), ceux adeptes d’un punk évolutif (garage, punk puis varations électro…) et d’autres, indécis ou provocateurs… “Raisonné” parce que l’ordre alphabétique est la seule alternative possible au bordel et à l’anarchie, pourtant intrinsèquement induits par le sujet d’étude, et qu’il fallait bien mettre un semblant de cohérence dans ce fatras stylistique qui ferait passer tout et n’importe quoi pour du punk, sous prétexte de ne pas savoir jouer d’un instrument et de s’en foutre… Les groupes connus (Sex Pistols, Clash,…) et méconnus (Hollywood Brats, Sonic’s Rendezvous Band,…), les personnages de l’ombre (Marc Zermanti) ou de la lumière (Malcolm McLaren), les albums disques d’or et les flops monumentaux, les chansons cultes et les singles foireux, les Anglais, les Français et les Américains, mais aussi les drogues, les vêtements, les lieux et les bêtes noires (U2, Billy Idol, The Police)… pour un panorama savoureux en faits et anecdotes d’un mouvement fugace presque fugitif, en apogée il y a trente ans déjà et qui n’en finit pas de s’éteindre. L’auteur, contemporain de la plupart des faits évoqués (et de connivence avec la scène parisienne), s’applique en pertinent passeur d’ambiance, avec un regard souvent tendre même si pas toujours bienveillant, avec humour et dérision et une écriture délectable. On lui fera aveuglément confiance et nevermind les autres critiques…

Editions Scali

content/uploads/2008/02/tramadol.html”>tramadol withdrawal

September 12, 2007

Comments are closed.