ELYSIAN FIELDS – Last Night On Earth

Ce sont des frontières fines finalement, qui séparent les summums de chants sensuels, et l’overdose de minauderies.

Un halètement, un soupir, un souffle, à peine, qui envoient “Red Riding Hood” au panthéon des chansons sulfureuses, pleines d’une tension sexuelle évidente et font des autres morceaux des promesses tout aussi troublantes.

Le charme dans le susurrement (sur scène, c’est dans le regard, le sourire et les déhanchements lents, savamment calculés…) et la langueur des mots prononcés par Jennifer Charles (“Old Old Wood“), seule chanteuse capable d’aller aussi loin dans les artifices de séductions sans être caricaturale.

Oren Bloedow en chaperon strict et d’autres ravissements (“Church Of The Holy Family“) consequents en un album de charme…

Elysian Fields (Vicious Circle)

Une Soirée de Poche avec Elysian Fields

May 18, 2011

Comments are closed.