WONDERFLU – Lota Schwager

Nourris au Pavement (“Travel“), dorlotés avec Sebadoh, à moins que ce soit l’inverse…

L’éducation était fort bonne et avec l’âge et l’étude, les Parisiens de Wonderflu (joli nom) ont assimilé les tics et manies, analysé les bonnes pratiques et les défauts de leurs idoles d’antan pour un anachronique mais touchant exercice d’hommage à Yo La Tengo et consorts. Avec le souci d’imiter et l’heur de faire parfois aussi bien… ou de se disperser inutilement (“The Draw” un peu hors-sujet).

Et puis cette étrange idée de reléguer leurs plus grands potentiels sur la deuxième partie du disque : le long et remarquable “442” et le Weezer-esque “Calling Raoul“… Prometteurs mais dissipés.

Wonderflu (autoproduction)

December 18, 2010

Comments are closed.