Category archives: DISQUES

ELYSIAN FIELDS – Ghosts of No

Vingt ans de carrière, dix albums pour le duo new-yorkais de Jennifer Charles et Oren Bloedow et, en guise de célébration discrète, un album qu’on affublera singulièrement et presque exclusivement de l’adverbe “au-dessus” : Au-dessus des modes et des obligations implicites… continue reading »

TROIS DISQUES DE JAZZ

Ce que je préfère dans le jazz, finalement, c’est quand il s’en éloigne   MANU KATCHE – Unstatic Poser une ambiance latine en “Introducción” et finir par la “Presentation” originale (des musiciens, comme sur scène) ne sont pas les seules… continue reading »

FRANCOIZ BREUT – Zoo

Elle charmait déjà autrefois de sa seule voix, portée par des foules d’admirateurs (Dominique A en tête, suivi de Katerine, Yann Tiersen, Joey Burns, les Herman Düne et de tant d’autres) jusqu’au moment de l’émancipation et, désormais, d’autant d’albums en interprète… continue reading »

BAPTISTE W. HAMON – L’Insouciance

Des rêves et des fantasmes exaucés, il y en a des plus vrais et sincères que d’autres. Des façons de s’approprier un univers qui n’est pas le sien à l’origine, il y en a des plus talentueuses et érudites, des… continue reading »

TUE-LOUP – Ramo

“Mais lorsqu’on lui demande / Êtes-vous son épouse / Non, mais j’aimerai bien / Êtes-vous son amant / Non, mais j’aimerai tant“ C’est une sorte d’évidence, dont on ne se rend naturellement compte qu’au dixième album : le style de Tue-Loup,… continue reading »

MANSFIELD TYA – Corpo Inferno

Le spectre semble s’élargir mais le style s’affirme plus cohérent. A moins que ce ne soit le contraire : avec les Mansfield TYA, nous ne sommes pas à une contradiction près, ludique ou sombre. Mais paradoxes plus érudits, littéraires et historiques… continue reading »

SAGES COMME DES SAUVAGES – Largue la peau

Reprendre un morceau d’Alain Peters (et notamment son “Rest’là Maloya”, assurément une des plus belles chansons qui soient) est un exercice casse-gueule : Tue-Loup s’y est distingué – humblement – quand Bernard Lavilliers s’y est vautré en grandiloquence et contre-sens. Sages… continue reading »

ALMA FORRER & BAPTISTE W. HAMON

J’ai grandi avec les musiques de mon père : celles de Jacques Brel, Jean-Pierre Ferland ou Léo Ferré. J’ai écouté ensuite des musiques plus violentes avant de renouer peu à peu et inéluctablement avec la chanson française. Des artistes que je… continue reading »

ALEXANDRE DELANO – Eau

L’eau donc, pour un premier album solo remarquable. Des vagues, des ondulations lascives d’entrée, un beau plongeon ensuite pour une musique folk chaloupée ou calme selon la marée. Et une belle écriture thématique sans être trop conceptuelle : “La Piscine”, très… continue reading »

COURTNEY BARNETT – Sometimes I Sit And Think, And Sometimes I Just Sit

Superlatifs déjà, multiples, partout. De ceux raisonnés : Courtney Barnett n’est pas le prodige, la révélation ultime ou le secret le mieux gardé... Une heureuse surprise plutôt (et une confirmation pour ceux qui connaissaient déjà ses EP), agréable descendance de ces… continue reading »

THOUSAND – Thousand

Country version cowboy électrique l’espace d’une trentaine de secondes et imperceptiblement un basculement vers un folk modernisé à renfort de sonorités électro joyeuses (“The Flying Pyramid”). On évoque au sujet du groupe de Stéphane Milochevitch l’esprit de Bill Callahan (ou… continue reading »

TINGVALL TRIO – Beat

Un disque sur vingt, un sur cinquante peut-être… Ecarter d’abord ceux trop sophistiqués qui n’intéressent que leurs auteurs ou presque, ceux ensuite qui nécessitent une oreille historienne et experte, et finalement ceux – même de grands noms – qui laissent… continue reading »

KIASMOS – Kiasmos

Ou la possibilité d’une épure, d’un geste électro qui flirte avec le minimalisme : un beat, répétitif, obsédant, variant très légèrement à chaque occurrence … et son compagnon ambient, en vagues et ondulations. Cordes, piano et percussions live pour accompagner les… continue reading »

HUSBANDS – Husbands

Husbands, ou les infidélités salutaires d’un trio marseillais (Mathieu Hocine, Mathieu Poulain et Simon Henner) à leurs groupes respectifs (Kid Franscescoli, Oh ! Tiger Mountain et Nasser). Dream team locale en récréation ludique à base de pop songs gorgées d’électroniques et… continue reading »

MOTORAMA – Poverty

Troisième album donc (mais deux superbes singles depuis le précédent). Qui aurait pu être le premier ou le deuxième (ou un des prochains), la chronologie discographique n’ayant ici pas d’importance. Et les débats, par essence stériles, qui évoqueront l’absence de… continue reading »

DOMINIC WAXING LYRICAL – Woodland Casual

Décembre 1995 Edimbourg, La Belle Angèle, une salle sombre dans Cowgate (elle a brûlé voici douze ans, a ressuscité il y a quelques mois). En première partie de Babybird ce soir-là, Dominic Waxing Lyrical, un groupe dont je ne sais… continue reading »

« older posts newer posts »